Naomi, Cindy, Linda et Christy bientot stars d’une série documentaire !

Un documentaire consacré à Naomi Campbell, Linda evangelista, Christy Turlington et Cindy Crawford intitulé « The supermodels » serra prochainement diffusé.

La série documentaire est réalisé par Barbara Kopple, deux fois osacrisee (pour harlan county en 1976 et american dream en 1990).

Elles ont posé pour les plus grands photographes, défilé pour les plus grands créateurs, elles ont fait la couverture de magazines de mode les plus prestigieux.

« The Supermodels » sera centré sur la vie des ces stars de podium de leur début dans les années 80 à leur ascension dans les années 90. Leur amitié de plus de 30 ans sera également un point central.

On remarque toutefois l’absence de Claudia Schiffer et d’autres top models qui ont marqué leur époque.

Etant un très admirateur des mannequins des années 90, j’ai hâte de découvrir cette série dont la date de diffusion n’a pas été révélée.

Vous allez regarder ?

Gigi, Bela, Kendall, Hailey, Hailey :Top model ou isntamodel ?

Le statut de mannequin de ces filles célèbres fait parler plus d’une personne. Elles sont parfois (souvent) objet des critiques, notamment sur leur succès en tant que mannequin. Selon certains elles ne méritent pas ce statut de « top model » car les connections de leur famille est la seule source de leur réussite, en d’autres mots, elles seraient pistonnées. Ces critiques sont elles fondées ? Sont elles de mauvais mannequins ?

1- ce sont des critiques compréhensibles

Il serait de mauvaise foi de nier que ces filles ont autant de succès grâce notamment à leur connections. Elles viennent de familles célèbres ou puissantes, elles avaient déjà des connaissances haut placées dans ce milieu donc cela facilitent les choses.

Elles sont toutes devenues mannequins en étant déjà connue du grand public. Kendall par exemple était mondialement célèbre grâce à leur émission « keeping up with the kardashians », les Hadid participaient à l’émission « the real housewifes of beverly hills » avec leur mère, Hailey baldwin est membre de la célèbre famille Baldwin… Tellement que leur monde est vraiment petit, toutes ces filles étaient plus ou moins amies en grandissant…

Leur célébrité a indéniablement facilité leur entrée dans le milieu très fermé de la mode et surtout du mannequinant. Ce milieu impose des conditions très strictes pour les filles (et garçons) : poids ou encore taille. Mais parfois j’ai l’impression que ces conditions ne s’appliquent pas pour les enfants de célébrités…

Hailey Baldwin Zadid & Voltaire show ss18
New York. Photo from elle.com

Le succès de ces filles dans le monde de la mode est lié à leur célébrité. En effet, la mode est un business, le mannequinat également. Tout le monde veut faire le maximum des profits : les magazines veulent vendre le plus des copies, les agences de mannequinat veulent trouver le plus de contrats possibles, les designers veulent une plus grande visibilité pour leur collections et leurs défilés. En sollicitant des mannequins comme Kendall Jenner ou les Hadids, les marques sont certaines de toucher un public très large et surtout avoir de la visibilité sur les réseaux sociaux. En effet, une personne comme Kendall ses photos de défilés ou campagnes publicitaires sont partagées par les membres célèbres de sa célèbre famille, millions qui ont tous des dizaines de millions de followers… Quand elle défile ses sœurs vont souvent l’applaudir donc une publicité pour la marque. L’employer est du pain béni pour les maisons de créations ou n’importe quel business man ou woman.

Ces filles étant, avant tout, des célébrités en vogue, des it girls nées, des socialites, disposant des millions d’abonnées sur instagram ou snapchat, et idolâtrés par des jeunes (et des pmus âgées) elles sont donc des parfaites candidates pour ce business.

Bella Hadid pour Vogue Paris

2- Mais sont elles aussi mauvais mannequin que cela ?

Parlons sérieusement, certaines d’entre elles pouvaient être mannequin même sans la célébrité. Kendall, Gigi ou Bella quand on les voit sans les connaitre tu peux penser qu’elles sont mannequin : elles ont la taille et le physique. Malgré le fait que je trouve que gigi défile terriblement (elle a fait des efforts), que bela et kendall ont tout le temps les même expressions….

Gigi Hadid pour vogue Paris

Mais sans leur célébrité je ne pense pas qu’elles auraient eu autant de succès et surtout aussi rapidement. Le statut de TOP MODEL qui est normalement réservé aux mannequins les plus connues par leur travail dans le milieu, a été accordé à ces filles dès leur 1er apparitions sur le podium… Elles sont tellement sollicitées que Kendall avait affirmé lors d’une entrevue qu’elle n’était pas une de ces filles qui enchaînaient des défilés…. Ce que Mademoiselle Kendall ignore, est que le fait d’être capable de refuser un défilé est un privilège des mannequins qui ont déjà réussi ou qui ont assez de sous en banque … Peut être le fait pour elle d’avoir du travail très facilement dès le début de sa carrière et être entourée des amies mannequins dans la même situation ne l’a pas permise de se rendre compte, des galères rencontrées par des milliers d’autres mannequins qui n’ont pas des parents, des sœurs célèbres ou amis puissant dans le business.

D’ailleurs ces filles font partie des mannequins féminins les mieux payés au monde.

Je peux donc comprendre que certaines filles qui se battent pour avoir des contrats, qui courent les castings parfois pour défiler GRATUITEMENT dans le but de remplir leur portfolio, des filles qui viennent de très loin dorment dans des appartement à 20 pendant la fashion week, des filles qui défilent sans arrêt dans le but de subvenir aux besoin de leur familles, trouvent que les filles comme kendall ou hailey soient des imposteurs….

Kendall Jenner pour Vogue Australie

Toutefois, personne choisit sa famille. Ces filles ne peuvent pas être crucifiées car elles font partie des familles célèbres. Le piston existe partout et surtout dans les milieux fermés comme la mode ou c’est piston sur piston. Si on était à leur place on aurait bien aimé qu’on nous donne un coup de pouce également. On est tous privilégié dans un sens ou un autre par rapport à une autre personne. Les pointer du doigt est un peu hypocrite.

La seule que je qualifierais de insta model est Hailey Baldwin… C’est une belle fille certes mais un terrible mannequin.

Hailey Baldwin pour Vogue Japon

Alors, les enfants de célébrités méritent ils leur place en tant que mannequin ? Je serais ravi d’avoir d’autres avis 🙂.

Sapologiquement vôtre

#mode #mannequin

Pourquoi les influenceurs « ADORENT » tout ?

Il existe vraiment des personnes qui ignorent l’existence des influencers (comme disent nos amis anglophones) ? ok, ben pour vous, je vais essayer de vous expliquer ces spécimens.

C’est simple. Ce sont des personnes très cotées sur les réseaux sociaux c’est-à-dire qu’ils ont des centaines de milliers de « followers » parfois des millions de followers, qui suivent leurs moindre faits et gestes. Le plus fascinant dans ce phénomène est que souvent ces influenceurs sont des gens comme toi et moi, non célèbres, mais qui ont « percé » sur les réseaux sociaux et deviennent ensuite très populaire. Ce genre de personnes qui postent une photo et récoltent des milliers de likes en 5 minutes ces personnes dont tout le monde parle mais personne est capable de t’expliquer ce qu’ils font vraiment. Eux même parfois ne comprennent pas.

Toutefois, parfois il arrive que ces influenceurs soient populaires (ou juste connu tout simplement) car ils viennent d’une famille célèbre ou riche ou les deux pour les plus chanceux. Dans cette catégorie je peux citer Sofia Richie la fille de Lionel Richie, Didi Stone Olomide fille de Koffi Olomide, les sœurs Jenners Kylie et Kendall, les soeurs Smet les petites filles de Johnny Hallyday ou encore Thylane Blondeau. La célébrité de leur parents leur facilitent la visibilité et l’influence sur les réseaux sociaux et leur ouvre les portes pour des collaborations avec des grandes maisons de luxe.

Mais pourquoi ces influenceurs « adorent » tout ? (ou presque)

1- Car ils sont payés

C’est un secret de polichinelle que les influenceurs sont payés pour faire la promotion d’une marque sur les réseaux sociaux. Cela peut être une marque de vêtement, les produits cosmétiques etc… Ils ne parlent pas de choses gratuitement sur leurs réseaux publics.

S’agissant de la rémunération, cela dépend de l’influence de la personne. Plus l’influenceur a des followers plus la rémunération grimpe. Pour les grands influenceurs comme les kardashians et autres célébrités internationaux la rémunération se calcule en MILLIONS do dollars. Oui oui vous avez bien lu. Millions pour que l’infuenceur parle de votre produit. Vous avez donc compris que ce nest pas toutes les marques qui peuvent se permettre d’avoir une kardashian pour vous inventer les mérites d’un pantalon ou un rouge à lèvre sur les réseaux.

Accessoirement à la rémunération, les cadeaux sont parfois envoyés à ces stars du net : des sacs, vêtements etc. Il arrive aussi que l’influenceur ne reçoit pas une rémunération pécuniaire mais seulement des cadeaux. Ce cas concerne surtout ceux qui n’ont pas une communauté énorme.

2- Les obligations de l’influenceur

C’est pur et simplement un contrat de prestation de service. Ce qui veut dire que les influenceurs doivent respecter les conditions poser par la marque lors de la collaboration. Cela consiste principalement de parler de la marque et parler de celle-ci en BIEN. En gros, nous dire à quel point ils se sentent confortable dans le pantalon de la marque ou encore que leur vie est sur le point de changer depuis qu’ils se pavanent avec les chaussures d’une marque quelconque… Cela même si ce n’est pas vrai.

Si vous remarquez souvent les influenceurs, commencent leur promotion payée toujours de la même manière « coucou, vous avez été nombreux à me demander où j’ai acheté mon pantalon, mon sac, mon chien blablabla ». Ensuite la personne va annoncer le nom de la marque pour qui elle travaille.

Pendant la Fashion Week, plusieurs marques font appel à aux influenceurs pour assister à leur défilé. Les marques prennent en charge le déplacement, l’habillement. Avant le défilé, l’influenceur et les stylistes de la marque font des fitting (essayages) pour préparer un look que la personne portera le jour du défilé. Après le défilé l’influenceur doit partager les photos de ses vêtements et celles du défilé et doit vous dire à quel point tout était parfait et que la collection est à tomber tellement que tout est beau et qu’il/elle veut tout acheter. Vous aurez donc compris que rien n’est gratuit C’est du BUSINESS.

La loi Française oblige l’influenceur à faire apparaître explicitement qu’il s’agit d’une collaboration onéreuse pour éviter les sanctions !

Dans cette collaboration les marques et l’influenceur sont gagnés.

Le marques gagnent en publicité (même si je dois avouer que certaines marques n’ont pas vraiment besoin de cette publicité). Ces stars du net apportent également un côté « jeune », une fraîcheur nouvelle qu’une marque a besoin pour toucher un nouveau public. La marque italienne Dolce et Gabbana avait recruté plusieurs influencuers en 2017 lors de son défilé et ses campagnes publicitaires. La marque milanaise avait donc misé sur ces jeune pro des réseaux sociaux pour promouvoir sa collection haute en couleur et imprimée

Les influencées de leur côté, mis à part la money, ils gagnent en prestige. En effet, le fait de faire des collaborations avec des marques de prestiges l’image de l’influenceur devient une référence si tu peux le dire, et lui permettra de se faire « recruter » par d’autres partenaires de prestige.

Je serai ravi de lire votre position sur ce sujet,

Sapologiquement vôtre, le fonctionnaire de la mode